Les inégalités dans le recrutement d’embauche dans la ville de Lubumbashi

Les inégalités dans le recrutement d’embauche dans la ville de Lubumbashi
Avoir un bon travail en RDC plus précisément à Lubumbashi selon tes compétences devient compliqué de nos jours. Et le recrutement dans les entreprises de la ville reste à désirer ! Espérons toujours, avec l’aide de Dieu, l’homme congolais en général et en particulier Lushois apprendra à privilégier les compétences au lieu des connaissances personnelles !
Video Duration: 
03:51
Creator: 
Stéphane Lam Mbuyi
Date: 
Samedi, juillet 30, 2022
Level: 
Youth
Description2: 

C’est en travaillant que l’homme vivra !

Je m’appelle Stéphane LAM MBUYI habitant de la ville de Lubumbashi, dans la province du haut-Katanga en République Démocratique Du Congo !

Avoir un bon travail en RDC selon tes compétences devient compliqué de nos jours. Et le recrutement dans les entreprises de la ville reste à désirer !

Faire les études en République démocratique du Congo de l’école primaire jusqu’à l’université est trop dure pour les étudiants qui paient eux même les études ou qui sont obligés de quémander.

Et aussi pour les parents qui travaillent au champs du matin jusqu’au soir, les autres sont secrétaires ou caissier dans le magasin des indiens pour payer les études de leurs enfants.

Les étudiants assidus se battent nuit et jours pour finir les études avec toutes les distinctions possibles avec l’unique espoir d’occuper un bon poste dans une entreprise de la ville mais la majorité ne se retrouve pas après leurs études.

Les entreprises ont changé le critère de recrutement,

Le test d’embauche est devenu une formalité, on ne tient plus compte des compétences acquises à l’université dans la plupart de cas, on recrutement maintenant selon les points suivants :

  • L’appartenance à un parti politique influent : la raison de beaucoup de jeunes dans le parti politique, parce là, même sans compétence, tu peux être ministre, il suffit d’être un peu bavard !
  1. Appartenir au même clan ou tribut avec celui qui recrute, la géopolitique est respectée en toute rigueur au détriment de la compétence
  2. Avoir une connaissance avec celui qui recrute où celui qui connait celui qui recrute, là tu passes même si tu ne remplis pas le critère
  3. Avoir une recommandation d’une autorité politique ou une personne influente de la ville. Devient nécessaire

C’est à niveau ou les étudiantes après avoir fini les études se voient obligés de se prostituer un peu pour avoir un bon travailler

  1. Donner une somme d’argent à celui qui recrute pour bénéficier de se faveur
  • Et tant d’autres critères louches …

En conclusion, chaque personne travail selon la manière dont elle a été recruté.

Suite à ça beaucoup d’étudiants qui ont finis avec distinctions se débrouillement seulement dans la vie, vous trouverais des experts comptables - chauffeurs de taxi, les médecin-motard, des ingénieurs-delta … avec toute les conséquences que cela provoque dans la société !

Espérons toujours, avec l’aide de Dieu, l’homme congolais en général et en particulier l’homme Lushois apprendra à privilégier les compétences au lieu des connaissances personnelles !

 

Rating: 
1

Un cadeau pour Comundos

Depuis des années, Comundos aide les communautés isolées à travers le monde en leur enseignant la pensée critique, l'éducation aux médias et l'utilisation des technologies de la communication. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien pour les ordinateurs, les traductions, les cours et la gestion des médias sociaux.

Nous vous remercions d’avance !

Cliquez ici pour nous soutenir

Vous serez transféré vers le fond ‘Friends of Comundos’ géré par la Fondation Roi Baudouin.