Un Entrepreneur en Transformation Agro-Alimentaire -EFR- Mozambique

Un Entrepreneur en Transformation Agro-Alimentaire -EFR- Mozambique
Un ancien diplômé de l’Ecole Familiale Rurale (EFR) – Témoignage des anciens (apprenants) diplômés afin de soutenir l’auto-emploi.
Rating: 
Video Duration: 
03:50
Creator: 
Gil Alfeu CGauque
Date: 
Vendredi, juillet 15, 2016
Level: 
Youth
Description2: 

 

 
   

Je m’appelle Xavier. Je suis âgé de 25 ans. J’habite le village Magude, situé dans la Province de Maputo. Je suis un ancien apprenant de l’Ecole Familiale Rurale (EFR) de Magude. Je voudrais/souhaite témoigner que le suivi post-formation des apprenants par l’Ecole Familiale Rurale (EFR) les aide dans la création de leur emploi. 

Selon les données recueillies en 2010 sur la situation des anciens apprenants de l’Ecole Familiale Rurale (EFR), environ 53% d’entre eux poursuivent leurs études, 32% recherchent l’emploi pour se prendre en charge (subvenir à leurs besoins) et 15% sont inactifs faute de conditions favorables. Un bon nombre de ceux qui ont monté des projets n’étaient pas sponsorisés en raison de la suspicion, de l’âge ou de l’absence de garantie dans le processus de remboursement du crédit.

Associé au manque d’opportunités de financement des projets, plusieurs jeunes ont fini par s’adonner à la consommation de la drogue et de l’alcool, ainsi qu’au vol. Face à ces problèmes, l’Ecole Familiale Rurale (EFR) a mis en place un service de financement de projet, avec l’aide des établissements de micro-finance de la localité, le Fonds FDD et les agents économiques du districtt.

C’est ainsi, qu’en 2013, douze jeunes, organisés en groupes, ont élaboré des projets en agriculture, élevage et transformation agro-alimentaire. Et ils ont été financés. Pour cette initiative, j’ai choisi un projet en lien avec la transformation des jus de fruits et de la tomate (en pâte) en vue de la commercialisation.

Après deux années de dur labeur, nous avons réussi à rembourser l’argent prêté qui a, ensuite, bénéficié à d’autres jeunes. À l’heure actuelle, tous les membres de mon groupe ont déjà leur propre unité de transformation. J’ai quatre (04) employés salariés qui aident à la production et à la commercialisation. Mes meilleurs clients sont les restaurants de la localité, les grossistes, les écoles, les hôpitaux et les habitants de ma communauté. C’est dans cette atmosphère que le mois prochain, nous promouvons une foire agricole des entrepreneurs de l’école. Nous attendons que tous les partenaires et toutes les personnes intéressées soient là.

Grâce à mon histoire/récit de vie, j’espère encourager tous les jeunes gens, les récents/nouveaux diplômés et ceux sans occupation (sans emploi), à penser initier leur propre entreprise, de manière à ne pas dépendre du gouvernement.