Prenons soin de nos grands-mères !

Prenons soin de nos grands-mères !
Que nous arrivera-t-il si nous n’aidons pas ou nous ne nous occupons pas de nos grands-mères ? Sachant que sans elles, les valeurs de notre culture et de notre communauté ne seront pas transmises.
Video Duration: 
03:01
Creator: 
Rogério Mário Manuel Armando
Date: 
Lundi, mars 7, 2022
Level: 
Adult
Description2: 

Le discours du député Jovial Setina Marengue : « Douleurs et discordes règnent au sein des familles dans la province Inhambane, ma circonscription électorale. Nous avons suivi des informations concernant de graves violations des droits des femmes âgées. Par exemple, Rosalina Niquissi Mazive, 79 ans, a été assassinée par son neveu qui l’accusait de sorcellerie dans le district de Funhalouro. Dans le district de Zavala, une veuve de 60 ans, Cacilda Américo Chimiane, a échappé à la mort. Son beau-frère l’accusait de sorcellerie et a tenté de la tuer. »

Que nous arrivera-t-il si nous n’aidons pas ou nous ne nous occupons pas de nos grands-mères ? Sachant que sans elles, les valeurs de notre culture et de notre communauté ne seront pas transmises.

Ceci est en cas très triste au sein de notre communauté, et qui est associé à la pauvreté, au manque d’éducation et à la désinformation. L’histoire de Fatima Foliche m’a ému. Elle a été exclue de la vie familiale après avoir perdu son mari dans la guerre.

Elle n’avait plus d’utilité pour la famille. Elle était trop âgée et ne pourrait plus trouver de mari. Elle vivait dans des circonstances précaires et devait se subvenir en coupant du bois, puisant de l’eau, ainsi qu’en produisant de chose elle-même. Elle devenait une recluse. En 2020, elle fût admise dans la maison de retraite Missão São João de Deus de Homoíne (MSJDH) dans la province Inhambane qui est située dans le sud de la Mozambique.

D’après elle, il y a d’autres personnes dans la même situation qu’elle, c’est-à-dire que les familles ne prêtent pas d’attention et ne s’occupe pas d’eux. Cela fait des années qu’elle n’a plus vu sa famille, et elle lui manque beaucoup. Elle aimerait s’assoir autour d’un feu de camp et raconter les histoires de ses ancêtres, ainsi que des anecdotes, des énigmes et partager des expériences de vie avec ses petits-enfants et ses neveux.

Changeons notre façon de penser, et aidons nos grands-mères à puiser de l’eau, couper du bois, cuisiner et cultiver de légumes dans leurs jardins ! Montrons l’exemple comme MSJDH où ils accueillent, et offrent de la liberté et de l’autonomie.

Elles ont le droit de ne subir aucun type de discrimination. Elles devraient participer dans la communauté, défendre leurs dignités et bien-être.

 

Rating: 

Un cadeau pour Comundos

Depuis des années, Comundos aide les communautés isolées à travers le monde en leur enseignant la pensée critique, l'éducation aux médias et l'utilisation des technologies de la communication. Pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien pour les ordinateurs, les traductions, les cours et la gestion des médias sociaux.

Nous vous remercions d’avance !

Cliquez ici pour nous soutenir

Vous serez transféré vers le fond ‘Friends of Comundos’ géré par la Fondation Roi Baudouin.