Pollution de l’air à Mexico

Pollution de l’air à Mexico
De nos jours, le plus grand défi à Mexico, c’est la pollution de l’air. Ce n’est pas seulement mon problème, mais aussi le vôtre ; car cela peut vous arriver, à vous, ou à votre famille si nous ne faisons pas quelque chose dès aujourd’hui.
Rating: 
Video Duration: 
02:14
Creator: 
Julia Martínez, Fernanda Félix and Bernd Nys
Date: 
Dimanche, décembre 9, 2018
Level: 
Adult
Description2: 

Salut, je m’appelle Fernanda. Je suis née à Mexico et j’y ai vécu toute ma vie. Mexico, la capitale, a une population de plus de 100 millions d’habitants et, étant la source principale d’emplois, il y a de plus en plus de gens chaque année.

Aujourd’hui, le plus gros défi de Mexico, c’est la pollution de l’air. Cette pollution est en grande partie si importante parce que personne ne se déplace à vélo.

Je n’ai pas réalisé que la pollution de l’air était si grave jusqu’à ce que mon père tombe gravement malade.

De plus, les bus et transports publics sont pour la plupart trop vieux et émettent une grande quantité de CO2.  Je n’ai pas réalisé que la pollution de l’air était si grave jusqu’à ce que mon père tombe gravement malade. C’est en 2016 que le pire pic de pollution a été détécté à Mexico.

Il a été diagnostiqué avec de l’asthme et autre problèmes cardiaques. Aujourd’hui, il ne peut pas faire plus d’une heure de travail physique et il se réveille plusieurs fois dans la nuit.

Il y a pire, les enfants de Mexico jouent dehors et sont affectés depuis leur plus jeune âge. Les études montrent que le fonctionnement des poumons des enfants de Mexico est plus faible que ceux constatés par un bon nombre d’études internationales.

Ce n’est pas seulement mon problème, mais aussi le vôtre ; car cela peut vous arriver, à vous, ou à votre famille si nous ne faisons pas quelque chose dès aujourd’hui.

Mexico a agrandi son réseau de transports souterrains pour accueillir plus de gens par jour. Les vieux bus sont remplacés par des nouveaux et plus de lignes de bus sont crées. La ville fait construire des pistes cyclables mais nous avons encore un long chemin à faire.

 

Traduction vers le français fournie par Mondo Agit dans le cadre du projet de PerMondo (traduction gratuite pour les ONG et les associations sans but lucratif). Traductrice: Marie Sertillanges.