L'espoir, en faisant circuler le don

L'espoir, en faisant circuler le don
Une fois que le bétail donné a mis bas, les agriculteurs doivent le transmettre à une autre famille. De cette manière, les membres sont responsabilisés et peuvent se constituer un moyen de vie durable.
Video Duration: 
02:25
Creator: 
Klent Lapid
Date: 
Vendredi, septembre 2, 2016
Level: 
Youth
Description2: 

Bonjour, je m'appelle Klent et je travaille comme animateur communautaire au sein de CLAD. Je suis de la municipalité de Calubian, située au nord-ouest de Leyte. Les problèmes communs à notre communauté sont la pauvreté, la plupart des calubiens gagnent moins d'argent, surtout dans les zones montagneuses, et cela affecte beaucoup de choses comme la malnutrition, la faim, la criminalité, les jeunes non scolarisés et les gens qui migrent vers d'autres endroits.

Pour réduire le problème au minimum, nous avons proposé aux DISOP et HEIFER, une NGO internationale, de s'attaquer au problème. Nous avons stratégiquement organisé les agriculteurs en groupes et les avons renforcés en organisant de nombreuses formations, séminaires et visites croisées. Après cela, les familles ont reçu du bétail pour leur subsistance grâce au projet.

Une fois que leur bétail a donné naissance, les agriculteurs doivent le transmettre à une autre famille qui n'a pas d'animaux afin qu'ils aient aussi les leurs. Nous appelons cela la transmission des dons. Ainsi, les membres sont désormais autonomes et disposent de leurs propres moyens de subsistance durables.

Nous n'avons pas arrêté d'aider tous les agriculteurs pauvres. Nous continuons à offrir des formations à la demande, notamment sur la production de riz et de légumes et sur l'agriculture à flanc de coteau, afin d'informer sur les dernières technologies permettant une bonne production.

C'est notre façon d'aider nos habitants, car nous croyons en un dicton qui dit : "donnez un poisson à un homme et il mangera pendant un jour, mais apprenez-lui à pêcher et il mangera pendant toute sa vie".

Traduit par Ahmed Fadhil Dawood (pendant le stage en tant qu'étudiant en linguistique et littérature, au programme de master en médiation et communication à la Vrije Universiteit Brussel).

Rating: