L´importance de l´agroécologie

L´importance de l´agroécologie
On restaure la fertilité des terres arables par la production et l’usage de la fumure organique. A cause d’une politique dirigiste de vulgarisation, les agriculteurs ont abandonné petit à petit les pratiques ancestrales. Le compostage accéléré est l’une des solutions que je propos et se fait en cinq étapes...
Rating: 
4
Video Duration: 
:
Creator: 
Prosper MASUMBUKO
Date: 
Lundi, mars 19, 2018
Level: 
Youth
Description2: 

On restaure la fertilité des terres arables par la production et l’usage de la fumure organique.

On est dans la région de Kirimiro au Burundi. J’accompagne les communautés rurales pendant une longue période.
Dans le passé, de grosses quantités d’engrais ont été utilisées en vue de maximiser les rendements agricoles.

A cause d’une politique dirigiste de vulgarisation, les agriculteurs ont abandonné petit à petit les pratiques ancestrales.
Celles-ci privilégiaient l’utilisation de la fumure organique. Par après, les effets néfastes dus à l’usage massif des engrais se sont manifestés.

Des terres se sont acidifiées provoquant ainsi la perte de la fertilité et de la production. La chute des rendements a provoqué des disettes voir même des famines. La pratique de l’agro-écologie apporte des solutions durables pour restaurer la fertilité, augmenter les rendements et préserver la biodiversité.

Le compostage accéléré est l’une des solutions que je propos et se fait en cinq étapes :

  • On commence avec l’aménagement d’une fosse de 3m x 5m avec 1,5m de profondeur.
  • On collecte la matière végétale et des résidus agricoles.
  • On remplit la fosse en strates de 20 cm d’épaisseur séparés par une couche de cendre et ou la bouse de vache ou encore des crottes.
  • On arrose avant de mettre une autre couche de matière végétale et ainsi de suite.

Enfin, on couvre le tout par une couche de terre arable.
La décomposition se réalise en 30 jours et il faut dégager la fosse de ce compost. On le met soit dans une autre fosse, soit sous un abri pour le laisser reposer.

  • Appliquer le compost au champ en poquets ou en l’épandant dans tout le champ.

Refaire l’opération autant de fois que nécessaire.

Ainsi, on aura fait un pas en avant vers la souveraineté alimentaire et l’agriculture durable.